LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Nantes : une opération de police en cours dans un campement de près de 800 migrants

2 min read

(illustration)

Partager :

Une opération de police est en cours depuis 6 heures ce matin dans le gymnase Jeanne-Bernard à Saint-Herblain, dans la banlieue de Nantes, où près de 800 migrants vivent depuis plusieurs mois. 

La préfecture de Loire-Atlantique a annoncé mardi matin le début d’une opération de police près de Nantes, dans une salle de sport désaffectée abritant près de 800 migrants. « L’objectif de l’opération aujourd’hui est d’abord de reprendre en main le site, de recenser les personnes qui s’y trouvent« , a précisé à l’AFP la préfecture, qui souhaite « déterminer la situation des personnes et les orienter« .

Les migrants, accompagnés par l’association France Horizon, sont emmenés dans un bus avec leurs effets personnels. Les familles avec enfants doivent être relogées en hébergement d’urgence. Les demandeurs d’asile et les personnes disposant du statut de réfugié « seront maintenues sur place jusqu’à ce que des places se libèrent » en centre d’accueil.

Un homme de 32 ans retrouvé mort dans le squat la semaine dernière

Il n’est donc, pour l’heure, pas question d’une évacuation. La préfecture a expliqué que l’Etat prévoyait de confier la gestion du lieu à une association pour permettre d’y « rétablir des conditions sanitaires décentes« .

L’intervention se déroule dans un contexte alarmant, peu après le drame survenu la semaine dernière dans le campement. Jeudi 3 octobre, Omar, un jeune Soudanais de 32 ans, était retrouvé mort dans son abri installé dans le gymnase.

Le recensement suit par ailleurs la décision rendue le 30 septembre par le tribunal administratif de Nantes, qui ordonnait également la sécurisation du site et l’amélioration des conditions de vie de ses occupants sous 15 jours.

Chloris Ploegaerts

Auteur·trice

Partager :
Facebook
Twitter
YouTube