LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

#15 Le Brief de l’actu : du 1er au 7 février

7 min read
Partager :

France

  • Covid-19 : un nouveau protocole sanitaire dans les établissements scolaires pour endiguer l’épidémie

De nouvelles directives ont été annoncées par le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer en début de semaine pour freiner les contaminations au coronavirus dans les écoles primaires, les collèges et les lycées. A partir de lundi 8 février, les masques « faits maison » en tissus seront interdits. Les personnels d’éducation et les élèves devront porter des masques de catégorie 1 ou 2, filtrant au moins 70% des particules.

Selon le site du ministère, « il appartient aux parents de fournir des masques à leurs enfants. Le ministère dote chaque école, collège et lycée en masques « grand public » de catégorie 1 afin qu’ils puissent être fournis aux élèves qui n’en disposeraient pas ». Une mesure qui vise à limiter le risque de contamination, notamment au variant britannique, beaucoup plus virulent.

  • Inondations : plusieurs départements luttent contre une crue historique

Après d’importantes précipitations dans l’ouest de la France, sept départements sont toujours en vigilance orange crues-inondations. Le Maine-et-Loire, l’Oise, la Saône-et-Loire, la Seine-et-Marne, la Somme, la Charente et la Charente-Maritime sont concernés. Dans ces deux derniers départements, la Charente continue de monter, notamment entre Angoulême et Saintes. Le pic de la crue est attendu lundi.

Au total, 22 communes sont concernées directement par les crues, dont 14 dans le secteur de Saintes. Pas moins de 2 000 habitations sont directement menacées par la montée des eaux. Plus tôt dans la semaine, c’était la crue de la Garonne qui a inquiété les riverains et causé de nombreux dégâts. Le pic de la crue a été atteint mercredi soir.

  • Tournoi des VI Nations : la France écrase l’Italie (50-10), une première depuis douze ans

Pour son entrée dans le championnat samedi 6 février, les Bleus ont largement dominé les Italiens à Rome dans une rencontre organisée à huis clos. Cela faisait 12 ans que la France n’avait pas inscrit 50 points contre la Squadra Azzura. Le prochain match de la France aura lieu dimanche 14 février contre l’Irlande.

  • « Affaire du siècle » : l’Etat condamné par la justice pour son inaction face au réchauffement climatique

Une décision symbolique. Le tribunal administratif de Paris a condamné l’État à verser un euro symbolique à quatre associations, dont Greenpeace, pour ne pas avoir tenu ses engagements en matière de réduction des gaz à effet de serre. Les juges ont rendu leur décision mercredi 3 février, près de trois semaines après l’audience de « l’Affaire du siècle ».

Ceux-ci attendent les observations des ministres compétents avant de décider s’ils ordonnent à l’État de prendre toutes les mesures permettant d’atteindre les objectifs que la France s’est fixés en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Mais cette condamnation incarne déjà une victoire historique pour les associations écologiques.

International

  • Birmanie : des dizaines de milliers de manifestants dénoncent le coup d’Etat

Ce week-end, de nombreux Birmans se sont réunis dans plusieurs villes du pays, dont Rangoun, la capitale économique, pour condamner le putsch du 1er février, qui a mis fin à une fragile démocratie de dix ans. 

Ils réclament notamment la libération de l’ancienne cheffe de l’Etat et lauréate du prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi, assignée à résidence par les forces armées putschistes. Plus de 160 personnes ont été interpellées, selon l’Association d’assistance aux prisonniers politiques birmans, basée à Rangoun.

  • Covid-19 : une annulation des dettes publiques “inenvisageable” selon Christine Lagarde, présidente de la BCE

Prônée par de célèbres économistes pour faciliter la reconstruction sociale et écologique en Europe après la crise sanitaire, l’annulation des dettes publiques détenues par la Banque centrale européenne (BCE) ne se fera pas. Sa présidente, Christine Lagarde, a coupé court vendredi à la requête lancée par une centaine d’économistes.

Pour l’ancienne ministre de l’Economie, il s’agirait d’« une violation du traité européen qui interdit strictement le financement monétaire des Etats”, a-t-elle confié au Journal du dimanche. Selon elle, “il ne fait aucun doute » que les pays de la zone euro « parviendront » à rembourser cette dette. « Les dettes se gèrent dans le temps long. Les investissements réalisés dans des secteurs déterminants pour l’avenir engendreront une croissance plus forte.”

  • Affaire Navalny : la condamnation de l’opposant de Vladimir Poutine secoue les relations internationales de la Russie

Selon franceinfo, les relations diplomatiques sont « au plus bas », entre la Russie et l’Union européenne après l’arrestation puis la condamnation d’Alexeï Navalny, figure de la lutte contre la corruption. Alors qu’à Moscou des milliers de manifestants font entendre leur soutien à cet opposant au chef de l’Etat russe, les autorités russes ont décidé de ne pas réagir face aux différentes sanctions occidentales, de quoi jeter un froid entre les deux puissances.

Pour rappel, Alexeï Navalny a été condamné mardi à deux ans et huit mois d’emprisonnement pour avoir enfreint son contrôle judiciaire après une première condamnation en 2014. Il devait pointer chaque mois dans un commissariat près de Moscou. Or, en août il a été transféré plusieurs semaines dans un hôpital allemand après une tentative d’empoisonnement. Une affaire qui s’ajoute aux autres dossiers diplomatiques sensibles de la Russie.

Pour aller plus loin, lire : https://www.francetvinfo.fr/monde/russie/vladimir-poutine/affaire-alexei-navalny-quatre-questions-pour-comprendre-le-bras-de-fer-diplomatique-entre-la-russie-et-l-ue_4286193.html

  • L’explosion du cours de GameStop agite le monde de la finance

En deux semaines, l’action de la chaîne américaine de magasins de jeux vidéo GameStop, propriétaire de Micromania en France, s’est envolée de plus de 1.500 % (cours multiplié par 15). Un événement qui s’explique par la mobilisation d’internautes sur le forum Reddit, grâce à une campagne pour faire flamber l’action de l’entreprise, qui a perdu 400 millions d’euros en 2019.

Ces traders en herbe ont profité du système des fonds spéculatifs ou hedge funds pour redonner de la valeur boursière à GameStop. Face à ce cataclysme boursier, Netflix a d’ores-et-déjà annoncé vouloir consacré un film à cette histoire.

Marseille

  • Crise à l’OM : contexte tendu avant une nouvelle rencontre PSG-OM

Depuis une semaine, le club de football de Marseille est à feu et à sang après « l’assaut » de supporters marseillais à la Commanderie samedi dernier. Comme l’expliquait le 13 informé, huit des quatorze prévenus sont apparus en comparution immédiate lundi avant un renvoi du procès au 24 février. Les six autres ont été mis sous contrôle judiciaire.

Mardi, l’entraîneur André Villas-Boas a envenimé la situation en annonçant sa démission, suite à l’acquisition par le club du joueur Olivier Ntcham. L’OM va donc jouer son 100ème Clasico contre le PSG de ce dimanche soir avec un entraîneur en intérim, Nasser Larguet. Le dirigeant de l’Olympique de Marseille aurait déjà fait le choix de son successeur.

  • Benoît Payan va lancer une commission d’enquête sur la situation des les écoles et les cantines

A l’occasion du conseil municipal, le maire de Marseille a annoncé dans un post Facebook vouloir organiser une commission d’enquête pour étudier la situation économique et sanitaire dans les écoles et cantines de la ville. Une mesure qui fait référence aux nombreuses fermetures d’établissements suite aux grèves « des tatas », les Atsem en charge des enfants à la cantine, qui déplorent des conditions de travail dégradées à cause d’un protocole sanitaire trop lourd.

« Nos écoles sont à bout de souffle, au bord de la rupture. Les parents, les enfants, le personnel des écoles et les enseignants n’en peuvent plus. Vendredi, plus de 120 cantines étaient fermées, cela ne peut plus durer ! […] Je veux faire toute la lumière sur ce système défaillant », a-t-il déclaré sur le réseau social.

  • Le nom d’Ibrahim Ali pour l’avenue des Aygalades

L’avenue du quinzième arrondissement de Marseille devrait porter le nom d’Ibrahim Ali, adolescent tué par des colleurs d’affiches du FN il y a 25 ans. La majorité fera voter lundi en conseil municipal une délibération qui officialisera ce changement. Dès 1997, la mairie de secteur avait rebaptisé l’avenue mais le choix final et officiel revenait à la mairie centrale.

Juline Garnier.

Auteur·trice

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube