LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Crise sanitaire : « J’ai l’impression d’être un supporter 2.0 »

4 min read
Partager :

Dans quelques semaines, le football à huis clos fêtera sa première année. Depuis près d’un an, les tribunes vides n’ont pas empêchées les supporters de s’exprimer. A travers la plateforme Twitch, ils s’impliquent autrement pour soutenir leurs équipes.  

« Avec Twitch on a la possibilité d’interagir directement avec les gens qui nous suivent. C’est un besoin très fort de la part des supporters d’être en contact avec leur club dans les périodes compliquées que l’on vit en ce moment. » déclarait Hugues Ouvrard, directeur général de l’Olympique de Marseille il y a quelques jours au micro d’Europe 1. Historiquement associée à l’univers du gaming et de l’eSport, ces derniers mois, la plateforme Twitch s’est rapidement imposée comme la nouvelle alternative pour suivre son équipe favorite en direct. Connu sous le nom de Zoule_13 sur Twitch, Alexandre, fidèle supporter de l’OM a vu en Twitch une nouvelle manière de vivre le foot. Avec son acolyte et ami Gaël, lui aussi fervent supporter de Marseille ils commentent en direct les matchs de leur club favori sur la plateforme. « En ce moment Twitch a remplacé les stades. En commentant en direct, on a un réel échange avec les personnes qui regardent le stream, un peu comme dans une tribune lorsqu’on râle avec des inconnus » explique Alexandre. Si les deux amis s’accordent sur le côté « irremplaçable » de fouler le stade vélodrome un soir de match, Twitch leur permet surtout de partager avec d’autres les valeurs inhérentes au football. « Avec les live, il y a ce côté communauté qui nous permet d’échanger et de se rappeler pourquoi nous aimons le football. Il y a beaucoup plus de place pour échanger, discuter et analyser les matchs » raconte Gaël. Pour autant, vivre son sport en ligne n’efface pas la frustration. « Je continue d’être derrière l’OM mais j’ai l’impression d’être devenu un supporter 2.0 » confie Alexandre. Le rapport qu’ils entretenaient avec le football a lui aussi changé à cause de la crise sanitaire. « Ne plus vivre le football comme avant nous a permis de prendre un certain recul. Avant, on s’imprégnait du match deux heures avant d’y être, et deux heures après avec les copains. Maintenant, on a juste à couper la télévision ou le stream et c’est fini » racontent-t-ils.

Revivre le football de leur enfance

Si l’idée de faire vivre leur passion est née pendant le confinement, où les matchs ont cruellement manqué à la sphère football, aujourd’hui, ils ont pris goût à développer ce format différemment. Chaque semaine, ils rejouent et commentent les matchs de leurs enfances grâce aux jeux comme PES avec une playstation 1 ou 2. L’idée, revivre les grands rendez-vous de leur jeunes années. « Nous rejouons les matchs de l’OM de Mamadou Nyang et Mickaël Pagis, l’OM que nous suivions quand on était gosses, ceux qui nous faisaient rêver »  déclare Gaël avant d’ajouter « avec la crise nous nous sommes surtout rendus compte que nous étions moins passionnés qu’avant même si nous restons très fidèles à notre club ».

« Nous nous sentons très éloignés du football »

Depuis plusieurs mois, Adrian a lui aussi prit l’habitude de commenter les matchs en direct sur Twitch. Premier league, Ligue 1 ou Liga, il débat régulièrement avec ses amis sur la plateforme. Pour ce néo-streamer et passionné de football, les matchs à huis clos ont considérablement changé les rapports qu’entretiennent les supporters avec leurs clubs. « Si nous prenons l’exemple de l’OM, la crise que vit le club aurait été totalement différente avec un public dans les stades. Le mécontentement se serait exprimé dans le stade et non à la Commanderie » explique le jeune homme. Il y a quelques jours, plusieurs centaines d’ultras excédés par les mauvais résultats ont tenté d’investir la Commanderie à Marseille. Vingt-cinq individus ont été interpellés et la rencontre OM-Stade Rennais a finalement été reportée. Selon Adrian « aucun live Twitch ne remplacera la proximité dont le supporter a besoin avec son club et ses joueurs,et finalement, nous nous sentons très éloignés du football ».

Les clubs s’y mettent aussi

L’audience de Twitch, désormais multidimensionnelle, a conquis les grands clubs à tel point qu’ils se sont eux aussi emparés de la popularité de la plateforme. En France, l’Olympique de Marseille est devenu le club précurseur en matière d’utilisation de Twitch, une première dans l’histoire du football français. Un pari gagnant pour l’OM qui a presque atteint les 100.000 visionnages lors de la rencontre amicale face au SV Heimstetten en juillet dernier.

Pauline GARDET

Auteur·trice
Pauline Gardet

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube