LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Guide de la NBA 2020-2021 (1/5) – En route pour une nouvelle saison !

7 min read

LeBron James et Anthony Davis après le titre des Los Angeles Lakers - Source : AFP

Partager :

Plus que quatre jours à attendre avant de revoir un match de NBA ! Adam Silver, le patron de la ligue, s’est accordé avec les joueurs et les franchises pour reprendre juste avant Noël, 2 mois seulement après la fin tourmentée de la saison précédente. A cette occasion, on vous propose un petit guide en 5 épisodes pour vous faire patienter avant les toutes premières rencontres. Préparez vous, c’est reparti pour 7 mois de compétition !

Le père Noël Adam Silver et ses petits lutins ont fait à tous les fans de basketball un joli cadeau. La NBA reprend mardi prochain après une saison dernière pour le moins mouvementée. L’exercice 2019-2020 avait commencé comme à l’accoutumé à la mi-octobre. De nouveaux rookies excitants, des équipes surprenantes, du spectacle, tout se déroulait à merveille. Et puis l’année 2020 a pointé le bout de son nez. Le 26 janvier, les fans de basketball et le monde entier a perdu une de ses plus grandes légendes. Kobe Bean Bryant, sa fille et 7 autres personnes sont tuées dans un accident d’hélicoptère aux alentours de Los Angeles.

Kobe Bryant décède le 26 janvier dernier d’un accident d’hélicoptère – Source : Gabriel BOUYS / AFP

Les hommages sont nombreux mais ce n’est pas pour autant que les matchs sont reportés. On se disait alors que si la mort du « Black Mamba » n’avait pas pu arrêter la NBA, rien ne pourrait le faire… jusqu’au 11 mars dernier. Alors que les fans français se servaient leur dixième café de la soirée et s’installaient confortablement à 3h00 du matin pour savourer un match entre le Oklahoma City Thunder et le Utah Jazz, le reste de la saison a basculé sous leurs yeux. Malade, leur compatriote Rudy Gobert est testé positif au Covid-19 et déclare forfait. La rencontre est suspendue et quelques heures plus tard, la NBA annonce l’arrêt immédiat de la saison.

Une césure qui durera près de 4 mois. Entre-temps, les États-Unis se sont enfoncés dans une crise, encore une. George Floyd, un afro-américain de 46 ans est assassiné par un policier à Minneapolis le 25 mai. L’émotion est forte dans tout le pays et dans le monde entier. C’est toute la NBA qui se lève contre les violences raciales.

La NBA ou l’Amérique anti-Trump

Les joueurs d’abord, dont 80% sont noirs, se sont forcément sentis très concernés par le mouvement « Black Lives Matter ». Présents lors des marches organisées dans tout le pays, ils ont pris la parole sur les réseaux sociaux ou dans la rue pour porter la voix d’une justice pour tous et s’opposer à Donald Trump. Les entraîneurs aussi s’en sont pris au chef de l’Etat qui tentait de minimiser le mouvement, parfois avec véhémence. Steve Kerr, le coach des Golden State Warriors avait déclaré que « les racistes ne devraient pas être autorisés à être président ». De son côté, Gregg Popovich, l’entraineur mythique des San Antonio Spurs avait remis en question l’existence du cerveau de Donald Trump. « S’il en avait un, il dirait quelque chose afin d’unifier les gens. Mais il se fout de rassembler, même en ce moment. Il est perturbé à ce point. Nous avons besoin d’un président qui dise : ‘Black Lives Matter’. Mais il ne le fera pas », avait-il déclaré.

Un genou à terre pendant l’hymne américain dans la bulle d’Orlando – Source : Ashley Landis-Pool / Getty Images / AFP

Les instances de la NBA ont réfléchi avec les joueurs à une manière de porter le message du mouvement au retour de la compétition. Résultat : le slogan « Black Lives Matter » sur les parquets, le nom des joueurs sur les maillots remplacé par un message politique de leur choix et un genou à terre lors de l’hymne d’avant-match.

La parenthèse enchantée au pays de Mickey

Ce grand retour de la NBA a eu lieu en juillet dans « la bulle d’Orlando ». Un dispositif hermétique pour contrer la propagation du virus sur le site de Disneyworld, l’unique solution pour terminer cette saison chaotique. Seules les 22 équipes (sur 30) qui avaient encore une chance de remporter le titre sont conviées à passer plusieurs semaines au pays de Mickey. Alors qu’on pensait que le championnat pourrait enfin s’achever paisiblement, un dernier événement va secouer la grande ligue : les 7 coups de fusils dans le dos de Jacob Blake. Cet afro-américain les avait reçus d’un policier dans le Wisconsin le 24 août. Deux jours plus tard, les Milwaukee Bucks décident de boycotter leur premier match de Playoffs contre le Orlando Magic, à quelques minutes du coup d’envoi. S’en suivront deux journées de grève générale sans qu’aucun match ne soit disputé.

LeBron James et les Los Angeles Lakers célèbrent le titre NBA 2020 – Source : Douglas P. DeFelice / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le 11 octobre dernier la NBA a enfin pu couronner les Los Angeles Lakers pour la 17ème fois de leur histoire. Le patron de la ligue, Adam Silver, pouvait enfin se tourner vers la préparation de la saison 2020-2021. La question est alors de savoir quand la compétition doit revenir. Pour les finalistes qui ont achevé l’exercice 2019-2020 en octobre dernier, le plus tard possible est le mieux, à l’inverse des 8 équipes non-sélectionnées pour la bulle d’Orlando qui souhaitent rejouer dès que possible. Pour les instances de la NBA, le calcul a été clair. L’économie de la ligue a déjà subi des dégâts, il s’agit maintenant de les limiter. L’arrêt de la NBA en mars avait coûté près de 150 millions au portefeuille de la ligue américaine, il faut donc reprendre au plus vite pour limiter la casse. Ce sera pour ce mardi 22 décembre.

Comment se déroule le championnat NBA ?

Le système de la NBA est bien éloigné de ce qu’on peut connaître, par exemple, dans les championnats de football en Europe. Les clubs n’affrontent pas deux fois toutes les autres équipes et le vainqueur n’est pas celui qui obtient le plus de points. Ce serait bien trop simple. Mais pas de panique, si vous ne connaissez pas la NBA, il n’y a rien de bien méchant.

Les 30 équipes de NBA sont réparties équitablement en deux conférences. Une à l’Est, une à l’Ouest. Jusqu’ici rien de compliqué. Le championnat est découpé en deux temps : la saison régulière puis les Playoffs.

Pendant la première partie, chaque franchise joue 82 matchs en affrontant plus souvent les adversaires de leur conférence. A l’issu de cette phase, on compte le nombre de victoire de chaque équipe et un classement par conférence est établi. Les huit premières équipes à l’Est et à l’Ouest sont qualifiées pour les Playoffs, les autres envoyées en vacances forcées.

Pour les Playoffs aussi, les équipes sont réparties dans leur conférence. Dans chacune d’elles, le premier affronte le huitième de la saison régulière, le deuxième est opposé au septième et ainsi de suite. Le vainqueur d’une opposition se fait au meilleur de 7 matchs. Le premier à 4 victoires passe au tour suivant et ce jusqu’à la fin des Playoffs. Lorsque les deux conférences ont accouché d’une équipe victorieuse, les champions de l’Est et de l’Ouest s’affrontent dans une ultime série pour le titre NBA et le trophée Larry O’Brien.

Nouvelle saison, nouveau format

Une reprise attendue pour une saison qui ne ressemblera à aucune autre. Le format de la compétition a été adapté. Chaque équipe disputera seulement 72 matchs, c’est 10 de moins qu’en temps normal. Le tournoi Play-in, testé à Orlando en juillet fera son grand retour. Les franchises classées de la place 10 à 7 dans chaque conférence participeront à un petit tournoi pour élire les deux dernières équipes qualifiées pour les Playoffs. Ce mini-championnat ce déroulera en deux étapes. Une première phase avec deux affrontements. Le 7e accueille le 8e, le vainqueur est qualifié. Le 9e reçoit le 10e, le perdant est éliminé. Le perdant du premier match et le vainqueur du deuxième se rencontrent, le gagnant est en playoffs, l’autre est en vacances. De quoi pimenter une fin de saison régulière souvent au ralenti.

Le vaccin est arrivé mais le Covid est toujours là. La NBA a dû adapter son protocole sanitaire pour éviter un maximum les contaminations. La ligue a donc envoyé un dossier de 134 pages, rien que ça, avec des règles à respecter à la lettre. On y retrouve des limitations de fréquentation avec un taux maximum de remplissage à 50% de la capacité, sous certaines conditions. Les salles NBA sonneront encore creux en ce début de saison au moins. D’autres règles sont bien plus précises : interdiction de manger ou de boire pendant le match pour les personnes à moins de 9 mètres du terrain. Pour ceux-là, il faudra se ronger le masque jusqu’au buzzer, mais la faim passera à la vue des step-backs de Luka Doncic, des dunks de Giannis Antetokounmpo ou des tirs à trois points de Stephen Curry.


Partager :

1 thought on “Guide de la NBA 2020-2021 (1/5) – En route pour une nouvelle saison !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube