LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Handicap – « Tu m’aimes, je t’aime, tu vas devoir me prendre en charge »

2 min read

Image d'illustration, Crédit : Pixabay

Partager :

La pétition, qui réclamait la séparation des revenus du ménage pour le calcul de l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), vient d’atteindre les 100 000 signatures. Seuil nécessaire, pour que le Sénat s’empare du sujet. Derrière ce calcul, se joue l’indépendance financière des personnes handicapées.

En France, si vous êtes en situation de handicap, votre allocation est calculée selon les revenus de la personne avec laquelle vous vivez. Ce qui crée une dépendance financière pour les personnes handicapées qui se mettent en couple. Mais alors, quand les personnes en situation de handicap sont deux fois plus touchées par le chômage, comment vivre à deux avec un seul salaire ?

Depuis septembre une pétition a été lancée sur le site du Sénat pour demander la fin de ce système de calcul. En atteignant les 100 000 signatures, elle vient d’obliger la Conférence des présidents, qui fixe le programme des séances, à se pencher sur le sujet.

« On n’a plus aucune autonomie »

A Marseille, Patrice est depuis 19 ans dans un fauteuil. S’il a vécu pendant 10 ans avec sa compagne, il ne l’a jamais déclaré. « Sans ces aides on ne peut pas vivre, on n’a plus aucune autonomie, plus aucune indépendance. » Le prix de cette indépendance : une allocation qui s’élève au maximum à 902 70.

Alors, ils ont fait le choix de mentir et de remplir séparément leur fiche d’impôts. Avec la crainte de voir un matin un contrôleur de la CAF et avec des difficultés pour se projeter dans l’avenir. En effet, impossible de se marier ou d’avoir des enfants, sans perdre cette allocation et son indépendance.

Depuis le 21 janvier, c’est le sénateur Philippe Mouiller, les Républicains, qui a été désigné pour étudier un nouveau mode de calcul de l’AAH pour les couples.

Auteur·trice

Passée par La Provence, Le Progrès, Le Pays, Radio Scoop et Activ Radio.


Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube