LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Mondial de Handball 2021 : L’Equipe de France entre petits espoirs et grandes incertitudes

4 min read

C'est l'heure du grand test pour le nouveau sélectionneur de l'équipe de France, Guillaume Gille - Source : ALAIN JOCARD / AFP

Partager :

Les championnats du monde de handball ont débuté ce mercredi en Egypte et les Bleus entrent dans la compétition ce soir. Un an après la déroute lors de l’Euro, les doutes sont nombreux dans les têtes françaises.

Dimanche 12 janvier 2020. Les joueurs de l’Equipe de France de handball sortent du terrain complètement sonnés, l’œil hagard. Les Bleus viennent de s’incliner face à la Norvège 26-28, un revers synonyme d’élimination dès le premier tour de l’Euro 2020. Dans le groupe défait, on retrouve des noms bien familiers. Karabatic, Abalo, Guigou, Serhaindo et sur le banc Didier Dinart : tous ont connu les heures glorieuses du handball français. Et pourtant, même avec eux ce soir-là, on sent qu’une ère a pris fin, qu’une page s’est tournée.

Les joueurs français après leur élimination au premier tour de l’Euro 2020 – Source : Ole Martin Wold / NTB Scanpix / AFP

Une année s’est écoulée, une pandémie mondiale est passée par là et certaines têtes ont changé, mais les doutes, eux, restent les mêmes. Guillaume Gille, ancien joueur de l’équipe de France de handball, a pris les commandes de la sélection après le limogeage de Didier Dinart. A quelques heures de rentrer en lice dans les championnats du monde en Egypte, face à la Norvège, l’ampleur des chantiers semble encore considérable. Si bien qu’il est difficile de savoir ce que l’on peut vraiment espérer de l’Equipe de France dans cette compétition. Les deux matchs contre la Serbie la semaine dernière devaient servir à remobiliser les troupes et à rassurer tout le monde en vue des échéances à venir. Ils n’ont fait que mettre en évidence les nombreuses interrogations qui planent au-dessus de la sélection française.

Les Experts ont perdu de leur superbe

Tout d’abord, le manque évident de taulier au sein de cette jeune équipe. Nikola Karabatic, avec son aura et son leadership naturel aurait dû jouer ce rôle mais s’est malheureusement gravement blessé il y a quelques mois. Michael Guigou et Luc Abalo, les deux vétérans du groupe, apportent certes leur expérience mais sont loin d’être les plus vocaux dans les vestiaires. Nombreux sont les joueurs français dont les qualités sur le terrain sautent aux yeux. Personne ne semble cependant se démarquer et être capable de montrer la voie lorsque les choses se corsent.

Luc Abalo (à gauche) et Michael Guigou (à droite) doivent cette fois faire sans Nikola Karabatic (au centre) pour guider leurs jeunes coéquipiers – Source : JAVIER SORIANO / AFP

Autre grand chantier, la défense de l’Equipe de France. Elle s’est montrée très friable sur les deux derniers matchs face à la Serbie et surtout lors de l’Euro l’année dernière. Ce secteur, sur lequel l’Equipe de France a construit tous ses succès d’antan, doit impérativement retrouver de sa superbe si Guillaume Gille et les siens veulent espérer quelque chose lors du Mondial à venir. Il faudra pour cela s’appuyer sur ses cadres, comme les pivots Ludovic Fabregas ou Luka Karabatic, qui excellent en la matière.

Enfin, l’une des grandes tâches de Guillaume Gille sera de garder un groupe soudé tout au long de la compétition. L’Euro 2020 avait été particulièrement difficile à ce niveau. Des tensions étaient nées en internes alors que l’ex-sélectionneur Didier Dinart ne faisait pas l’unanimité. Comme souvent pour les équipes de sport de haut niveau, la vie du groupe reste une grande inconnue. Seuls les résultats permettront de mettre en lumière l’entente – ou non – des joueurs entre eux lors de ces championnats du monde.

Le mondial en guise d’électrochoc ?

Face à ces constats plutôt alarmants, comment espérer autre chose qu’une nouvelle désillusion en Egypte ? S’il est une chose dont l’équipe de France ne manque pas, c’est bien de talent. Que ce soit sur la base arrière avec Richardson, Mem ou Remili, à l’intérieur avec Fabregas ou sur les ailes avec les deux légendes Abalo et Guigou, l’étincelle peut venir de partout. Reste pour Guillaume Gille à trouver une alchimie dans son groupe, que ce soit sur le terrain ou en dehors.

Melvyn Richardson est l’un des grands espoirs de la nouvelle génération du handball français – Source : Patrik STOLLARZ / AFP

La France fait beaucoup moins peur qu’avant, c’est un fait. Mais elle a aussi moins de pression sur ses épaules. La jeune génération sait qu’elle est moins attendue et qu’une qualification pour les quarts ou les demies finales serait déjà plus que prometteuse pour l’avenir. Alors pourquoi ne pas déjouer les pronostics ?


Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube