LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Récap’ Sport #5 : Tom Brady et les Buccaneers dans l’histoire, le PSG s’offre le classico et l’entrée parfaite du XV de France dans le tournoi des 6 Nations

9 min read

Tom Brady écrit encore un peu plus l'histoire en remportant son 7ème Super Bowl, son premier avec les Buccaneers - source : Kevin C. Cox / Getty Images / AFP

Partager :

Chaque lundi, retrouvez l’actualité sportive du week-end sur le 13 informé ! Cette semaine dans le récap’, des Buccaneers monstrueux surprennent les Chiefs lors du Super Bowl, la gifle infligée par les bleus aux Italiens en ouverture du Tournoi des 6 Nations et un Classico géré par le PSG.

Ligue 1: le PSG s’offre le 100e Classico 

Les buts de Kylian Mbappe et Mauro Icardi ont donné la victoire au PSG face à l’OM hier soir – source : Nicolas Tucat / AFP

Les Marseillais l’attendaient. Ce 100e Classico était l’occasion de sortir la tête de l’eau en pleine crise. Après les violents incidents de La Commanderie qui avaient conduit à l’annulation du match contre Rennes la semaine dernière, les Olympiens retrouvaient le Vélodrome pour une rencontre qui s’annonçait électrique. Très rapidement (9e), les Parisiens prennent l’avantage en contre-attaque. Di Maria sert Mbappe, trop rapide pour Sakai. 1-0. Dans la foulée, Di Maria se blesse et cède sa place à Pablo Sarabia (11e). Les minutes défilent, les tentatives des Phocéens se multiplient, mais rien n’y fait, ils n’arrivent pas à rattraper leur retard. Mauro Icardi devient le bourreau qui à la 24e trompe Steve Mandanda… du dos (2-0). En deuxième période, l’entraîneur intérimaire de l’OM, Nasser Larguet, effectue ses premiers changements, en espérant réduire le score. Mais la fin du match approche et les Marseillais baissent peu à peu les bras. Le match se termine sans Alvaro Gonzalez, blessé sur un duel avec Neymar, ni Dimitri Payet, expulsé dans le temps additionnel.

Une défaite amère qui enfonce un peu plus l’OM dans la crise (6 rencontres sans victoire en Ligue 1) alors que Pablo Longoria promet l’arrivée d’un nouvel entraîneur avant la fin de la saison. Côté parisien, ce succès permet de rester dans la course au titre, à 1 point de Lyon et 3 points de Lille, leader. Les deux principaux rivaux du PSG pour le titre ont également remporté leur match du week-end. C’est le cas aussi pour Monaco. Quatrièmes, à 6 points du leader, les hommes de Niko Kovac affichent maintenant une série de 7 victoires consécutives en Ligue 1. 

Football européen : Un palier historique pour Zlatan Ibrahimovic et une victoire convaincante de Manchester City

Zlatan Ibrahimovic a passé la barre des 500 buts en club face à Crotone hier – source : Miguel Medina / AFP

Alisson et Liverpool sombrent face à City

La Premier League offrait un choc au sommet hier à Anfield, entre le champion en titre, Liverpool, et Manchester City, l’actuel leader. Pep Guardiola ne l’avait jamais emporté à Anfield, mais ses hommes ont écrasé les Reds (1-4). Liverpool a fait illusion 70 minutes en revenant à 1-1 avec un penalty de M.Salah. Mais le gardien des Reds a précipité la défaite de son équipe. Coupable de deux mauvaises relances, Alisson Becker est à l’origine des buts de Gündogan (73e) et de celui de Sterling (78e). Craquant totalement, l’équipe de Jürgen Klopp n’arrivera pas à réduire le score avant le coup de massue de Foden (83e). Liverpool, qui n’avait plus perdu trois matches d’affilée à domicile en championnat depuis 1963, vient probablement de perdre sa couronne. Les Reds sont 4es alors que City reste en tête et prend cinq points d’avance sur Manchester United. 

501 buts en club pour Zlatan

À 39 ans, Zlatan Ibrahimovic continue d’affoler les compteurs. Ce dimanche face à Crotone (4-0), l’attaquant suédois de l’AC Milan a ouvert le score et ainsi, passé la barre des 500 buts en club (30e). Après un une-deux parfaitement réalisé avec Leão, le Suédois glisse la balle dans la lucarne avec une incroyable justesse. Trente minutes plus tard, il récidive et s’offre un doublé, soit son 83e but avec les Rossoneri. Il n’y a que sous les couleurs du Paris Saint Germain qu’il en a marqué plus dans sa carrière (156 buts). Zlatan confirme son statut d’indispensable au Milan AC : il en est à 14 buts en seulement 12 matches de Serie A cette saison. Fidèle à ses habitudes, il n’a pas pu s’empêcher de lâcher une pique en fin de match : « Le plus drôle, c’est que quand j’ai démarré ma carrière, les gens disaient que j’étais un bon joueur mais que je ne pouvais pas marquer de buts. Ce que j’ai accompli est pour eux, car apparemment je sais comment marquer. Je l’ai fait 500 fois…»

Tournoi des VI nations : les Bleus soignent leur entrée

Le XV de France est parfaitement entré dans le tournoi des 6 Nations en battant l’Italie 50 à 10 – source : Filippo Monteforte / AFP

Le tournoi des VI nations reprenait ses droits ce week-end avec trois premières rencontres. Après une année 2020 plus que positive, le XV de France arrive dans la compétition avec un tout nouveau statut : celui de favori. Le nouveau sélectionneur, Fabien Galthié, a su redonner confiance à cette équipe qui sortait de quelques années de galère. En témoignent la 2ème place au dernier tournoi des VI nations et le très beau parcours des Bleus lors de la toute nouvelle « Autumn nations cup ». Même si le capitaine Charles Ollivon, qui s’est exprimé devant la presse vendredi, est resté prudent sur les chances de victoire cette année, les attentes autour de l’Equipe de France sont malgré tout très élevées. Au vu de leurs récentes prestations, difficile d’imaginer les joueurs français ailleurs qu’en haut du tableau, à la lutte avec les Anglais et les Irlandais pour décrocher le trophée 

Les hommes de Fabien Galthié avaient une première occasion de confirmer les espoirs placés en eux en affrontant l’Italie samedi. Face à une équipe transalpine souvent considérée comme la plus faible de la compétition, les Bleus devaient obligatoirement gagner. Et c’est ce qu’ils ont parfaitement su faire en s’imposant 50 à 10. Avec 7 essais marqués, le XV de France a même été chercher le bonus offensif. 

Ce qui pouvait s’apparenter à une simple victoire s’est transformé en une excellente opération à l’issue d’un week-end qui a vu chuter les autres favoris. Pour la première fois depuis 38 ans , l’Ecosse s’est imposée sur la pelouse de l’Angleterre. L’Irlande, de son côté, s’est incliné contre le Pays de Galles. Avec 5 points au classement, l’Equipe de France prend, seule, la tête du tournoi et affrontera l’Irlande la semaine prochaine.

Super Bowl 55 : Tom Brady écrit l’histoire avec les Tampa Bay Buccaneers 

Pour sa première année avec Les Buccaneers de Tampa Bay, Tom Brady s’offre le Super Bowl face aux Kansas City Chiefs – source : Mike Ehrmann / Getty Images / AFP

Le duel tant attendu entre le meilleur joueur de tous les temps et le meilleur quarterback de ces dernières années n’aura pas vraiment eu lieu. Tom Brady et les Buccaneers ont maîtrisé de bout en bout le Super Bowl 55. Le quarterback de Tampa Bay remporte son septième titre NFL, sa franchise, elle, est championne pour la deuxième fois de son histoire. En face, les Chiefs de Kansas City étaient pourtant favoris avant de débuter le match. Avec Patrick Mahomes et leur talent offensif, les attentes étaient élevées pour les tenants du titre mais ils n’ont jamais su se mettre en route. Visiblement diminué à la jambe, Patrick Mahomes n’a pas pu faire parler sa magie habituelle. Les Chiefs finissent à 9 points sans aucun touchdown. En première mi-temps, avec une défense indisciplinée et des arbitres sévères, les Chiefs ont écopé de nombreuses pénalités qui leur ont coûté très cher. 

Les Buccaneers, eux, ont déroulé leur jeu. Dans le premier quart temps, Tom Brady et Rob Gronkowski se sont rappelés aux plus belles heures des New England Patriots, leur ancienne équipe. Le quarterback de Tampa Bay a trouvé son copain dans la zone d’en-but par deux fois. Patients en attaque et asphyxiants en défense, les Buccs n’ont donné aucune chance à leurs adversaires. Tampa Bay peut aussi remercier son running back Leonard Fournette qui a fait de grosses différences à la course. C’est lui qui a inscrit le quatrième touchdown de son équipe. Le match se déroulait hier à Tampa, c’était la première fois qu’une équipe jouait un Super Bowl dans son stade. Les Buccaneers ne l’ont pas seulement joué, ils l’ont gagné. 

Open d’Australie : Le tennis reprend ses droits à Melbourne 

La Rod Laver Arena, court central de l’Open d’Australie, devrait accueillir du public malgré la crise sanitaire – Sources : FINDLAY KEMBER / AFP

Quinze jours au pays des kangourous… ou presque. Si les grands débuts de l’Open d’Australie ont lieu ce lundi, c’est en réalité la fin d’un long marathon pour les participants. Voilà déjà plusieurs semaines que les tennismen et tenniswomen du monde entier sont confinés à Melbourne en attendant le début de la compétition. Dans une Australie bien épargnée par la Covid 19, les organisateurs n’ont pas voulu prendre le moindre risque et ont imposé aux joueurs des normes sanitaires drastiques. Des mesures qui ont d’ailleurs alimenté les polémiques ces dernières semaines, certains se plaignant du traitement de faveur accordé aux tout meilleurs joueurs. Novak Djokovic, Serena Williams ou encore Dominic Thiem bénéficiaient en effet de suites de luxe quand certains de leurs adversaires logeaient dans de petites chambres d’hôtel. 

Quoi qu’il en soit, le premier tournoi du grand chelem de l’année signe son grand retour cette semaine, et même dès cette nuit puisque les premiers matchs ont déjà eu lieu. Pour le premier tour, certains français ont hérité d’un tirage bien costaud. Jérémy Chardy affrontera par exemple Novak Djokovic et Gilles Simon sera opposé à Stefanos Tsitsipas (n°6 mondial). Du côté des femmes, la meilleure chance française Caroline Garcia (n°43 mondial) retrouvera, si elle se qualifie, la n°3 mondial Naomi Osaka dès le 2ème tour. En bref, les tricolores auront du mal à se faire une place dans la course à la victoire finale. D’autant plus que le meilleur français, Gaël Monfils, a d’ores et déjà été éliminé, cette nuit, lors du premier tour.

En Bref

Droits TV – Canal + diffusera l’intégralité de la fin de saison de Ligue 1 : Après plusieurs semaines de négociation et de conflit avec la LFP, un accord a finalement été trouvé. Dès le week-end prochain, la chaîne cryptée prendra la relève de Mediapro pour la 25e journée de Ligue 1.

Ligue 1 – Le Nîmes Olympiques se sépare de son entraîneur : Jérôme Arpinon a été mis à pied vendredi dernier. Son adjoint, Pascal Plancque, a pris la relève sur le banc du dernier de Ligue 1.

Tour de France 2021 – L’ensemble des équipes au départ annoncées : Elles seront exceptionnellement 23 pour la grande boucle de cette année. Une décision qui intervient après celle de l’Union cycliste internationale (UCI) autorisant 8 coureurs de plus au départ des grands tours. Trois équipes françaises ont été invitées. Deux bretonnes, Arkea-Samsic et B&B Hotels P/B KTM, et une vendéenne, Total Direct Energie.

Rugby – Jean-Pierre Bastiat est décédé à 71 ans : L’ancien international et joueur de Dax était une figure du rugby français des années 1970. Alternant entre troisième-ligne centre ou deuxième-ligne, il avait notamment remporté le Grand Chelem avec le XV de France en 1977.

Football américain – Sarah Thomas est devenue la première femme arbitre d’un Super Bowl : La 55ème finale de NFL aura définitivement marqué l’histoire. Pour la première fois, une femme a fait partie du corps arbitral. Sarah Thomas franchit les paliers depuis plusieurs années. En 2015, elle était la première à être engagée à plein temps par la Ligue. En 2019, elle arbitrait un match de play-offs, une première également.


Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube