LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

À Marseille, la possible fermeture des écoles inquiète

2 min read

Les élèves attendent d'entrer à l'école primaire François Masson le premier jour de la rentrée scolaire le 4 septembre 2017, à Marseille. Crédits : Boris Horvat/AFP

Partager :

Alors que l’épidémie de Covid-19 en France s’intensifie de jour en jour, l’exécutif n’exclut plus la fermeture des écoles. À Marseille, où dix-huit établissements sur 472 sont déjà fermés en raison de cas confirmé, l’hypothèse inquiète les parents.

Au cœur du 6e arrondissement au parc du Cours Julien, les cris des enfants se mêlent à la vigilance des parents. Assise sur un banc, Myriam a l’œil rivé sur sa petite dernière : « J’ai quatre enfants en tout : une collégienne, une primaire et une maternelle. Lors du premier confinement, j’ai fait comme à l’école : ils se levaient et déjeunaient aux mêmes horaires. On essayait d’avoir une organisation similaire pour qu’ils ne soient pas perturbés et qu’ils ne perdent pas le fil ».

La fermeture complète, ça serait vraiment dramatique

Un peu plus loin, Siam détaille les effets de l’apprentissage depuis le début de l’épidémie de Covid-19 sur sa propre fille, âgée de 11 ans. « Honnêtement, je remarque que son degré d’assimilation est beaucoup moindre. Elle a des difficultés à tout comprendre toute seule. La fermeture complète, ça serait vraiment dramatique. »

Dix-huit écoles fermées

À quelques pas de son école, Lina n’y est pourtant pas en ce mardi matin, « parce qu’il y a des tatas qui ont eu le Covid-19« . À Marseille, les tatas ce sont les agents territoriaux spécialisés des écoles, les ATSEM. L’école de Lina c’est l’école Eydoux (6e), fermée depuis lundi. « Je ne suis pas très contente parce que je ne vois pas trop mes copines », confie la petite fille.

Elle pourra bientôt les retrouver, si les écoles restent ouvertes. Leur sort sera normalement scellé demain lors du conseil de défense sanitaire.

Auteur·trice

Passion radio incontestable, beaucoup de web et de presse écrite aussi.
Passée par Maritima Médias, Dialogue RCF, France Bleu Breizh Izel, Jeune Afrique et Paris Match.
Team Prenons la une junior
#zpl child


Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube