LE 13 INFORMÉ

Le journal école du master journalisme de l'EJCAM

Algérie : Le “oui” l’emporte pour un référendum largement boycotté

Partager :

ALGÉRIE – Sans surprise, le référendum pour une nouvelle constitution a été accepté avec 66,8% des voix. Un chiffre à nuancer par l’abstention record dont a fait l’objet ce vote : le taux de participation final est de 23,7%.

Les Algériens étaient invités ce dimanche 1er novembre à voter “pour” ou “contre” une réforme constitutionnelle largement controversée. Elle a été approuvé à 66,8% des voix, selon le président de l’Autorité Nationale indépendante des élections, Mohamed Charfi.

Le référendum a été largement boycotté par les tenants de l’opposition : le taux de participation final s’élève seulement à 23,7% des électeurs, le plus bas dans l’histoire du pays.

Une “Nouvelle République” pour en finir avec le Hirak

Cette réforme devait pourtant répondre au mouvement populaire du Hirak, qui cherche, depuis février 2019, a débarrasser l’Algérie du système politique qu’elle connaît depuis 1962. M.Charfi a d’ailleurs salué une “étape essentielle pour la construction d’une Algérie nouvelle”. Selon les opposants, Dans le texte de cette “Nouvelle République”, selon les opposants, “rien n’a changé”.

Le scrutin, d’une importance majeure, s’est d’ailleurs fait sans celui qui en est à l’initiative, le président Abdelmadjid Tebboune, en ce moment hospitalisé en Allemagne.

Auteur·trice

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Twitter
YouTube