LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Covid-19: Face aux nouveaux variants, comment choisir son masque en tissu?

3 min read
Partager :

Le Haut Conseil de santé publique et le ministre de la Santé, Olivier Véran, ont recommandé fin janvier de ne plus utiliser certains masques en tissu pour se protéger contre le Covid-19. Pour cause, les masques faits maison et industriels seraient insuffisamment filtrants face à des variants davantage contagieux.

« Le HCSP recommande aux Français, et c’est la recommandation que je leur fais également, de ne plus utiliser le masque artisanal qu’on a fabriqué chez soi » déclarait Olivier Véran, sur le plateau de TF1, le 21 janvier. A cela s’ajoutent les masques industriels de catégorie 2, également déconseillés pour leur protection insuffisante.

Derrière ce changement de discours, des degrés de filtrations jugés insuffisants pour lutter contre la propagation de variants plus tenaces. Mais l’annonce du Ministre de la Santé a suscité de nombreuses réactions et surtout une grande confusion chez les Français.

Deux catégories de masques

Pour rappel, les masques sont triés en deux catégories en fonction de leur efficacité. Les masques en tissu dits de catégorie 1 protègent à plus de 90% du virus contre 70% pour la catégorie 2. Les masques chirurgicaux filtrent au moins 95 % des particules tandis que les FFP2 bloquent, eux, 94 % des aérosols. En revanche, les masques artisanaux ne sont ni testés ni vérifiés, c’est pourquoi il est impossible de chiffrer leur degré de protection.

cdts : bfmtv

Une question « futile » 

En réalité « la question de la filtration est futile, car tissu ou non le tout est de porter un masque » rappelle Rémy Sebbah, médecin généraliste à Marseille. L’interrogation autour de leur efficacité serait, d’après lui, une façon de se détourner des vrais enjeux du moment. « On s’attarde sur la composition des masques alors que la véritable question que doit se poser le gouvernement est celle de la vaccination ! C’est de ce côté qu’il faut se pencher si l’on veut vraiment trouver une solution face aux variants » s’agace-t-il. En attendant, pour choisir un masque, « les FFP2 et les chirurgicaux, c’est la valeur sûre » tranche le docteur marseillais.

Comment acheter son masque en tissu?

Pourtant, les masques en tissu présentent quelques avantages, notamment le confort, « contrairement aux FFP2 moins agréables et plus étouffants après une longue utilisation » reconnait Alexandra Crobu, pharmacienne à l’officine de Saint-Pierre (5è arr). Pour acheter un masque en tissu efficace, il suffit de regarder les indications sur l’emballage. « Vous avez des logos pour vous repérer. Il y a par exemple l’appellation UNS1 [ndlr: usage non sanitaire de catégorie 1]. Le degré de filtration doit lui toujours être compris entre 97 et 100%. »

En revanche, pour les masques déjà achetés, difficile d’appréhender la filtration par la seule observation. Le tissu des masques de catégorie 1 serait plus épais, 400g/m² pour la catégorie 1 contre 200g/m² pour la catégorie 2 selon l’AFNOR. « Mais le mieux reste de s’assurer des indications avant l’achat » conseille la pharmacienne.

Auteur·trice

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube