LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

#2 – Le Brief de l’actu : 12 au 18 octobre

5 min read
Partager :

France

  • Un enseignant a été décapité vendredi dans les Yvelines

Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie d’un collège situé à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), a été décapité vendredi 16 octobre. L’enseignant avait montré à ses élèves des caricatures de Mahomet durant un cours. L’auteur des faits, Abdoullakh Abouyezidvitch A, a été tué. Il avait revendiqué son geste dans un message au nom de la défense de l’islam. Onze personnes ont été placées en garde à vue et l’enquête se poursuit. Des rassemblements ont eu lieu dans différentes villes de France dimanche après-midi pour rendre hommage au professeur. Un hommage national sera organisé mercredi 21 octobre a annoncé l’Elysée. 

À lire – Attentat de Conflans : ce que l’on sait de l’enquête après le meurtre brutal de Samuel Paty (Le Monde)

  • Un couvre-feu à 21 h depuis samedi pour près de 20 millions de Français

Annoncée mercredi au cours d’une interview d’Emmanuel Macron très attendue, la mesure a pour objectif d’enrayer la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19. Le couvre-feu s’étend de 21 h à 6 h du matin et devrait durer au minimum quatre semaines. Il concerne les habitants d’Ile-de-France ainsi que les métropoles de Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne, Aix-Marseille, Rouen et Grenoble. 

APL, aides exceptionnelles, autotests, d’autres annonces importantes ont été faites pendant cette prise de parole.

À lire – Couvre-feu : les principales mesures annoncées par Emmanuel Macron (20 minutes)

  • Une étudiante sur vingt a déjà été victime de viol selon une étude de l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles

Publiée lundi 12 octobre, l’étude avait pour objectif de documenter les violences sexuelles dans le milieu étudiant. Universités, prépas, grandes écoles, l’étude se base sur un questionnaire diffusé en ligne entre avril et décembre 2019. Consommation d’alcool, manque d’éducation ou encore effet de groupe : ce sont les causes de violence qui reviennent le plus souvent dans le questionnaire. L’Observatoire des violences sexuelles et sexistes a reçu pour cette étude 10 381 réponses. 

À lire – Une étudiante sur vingt dit avoir déjà été victime de viol (franceinfo)

International

  • Haut-Karabakh : une semaine après la tentative de cessez-le-feu, l’Arménie et l’Azerbaïdjan se reprochent mutuellement la violation de la trêve humanitaire 

Cette trêve était entrée en vigueur à minuit (heure locale) dans le Haut-Karabakh. Les deux pays s’affrontent pour contrôler la région. Elle est revendiquée par l’Azerbaïdjan mais sa population est majoritairement arménienne. Les ministères de la Défense respectifs des deux pays s’accusent mutuellement d’une rupture d’un premier cessez-le-feu conclu il y a une semaine. Ils rapportent des tirs qui se poursuivent des deux côtés en dépit de la trêve.

À lire – Haut-Karabakh : l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’accusent mutuellement de violer la trêve (L’Express)

  • Campagnes américaines : Trump cherche à rattraper son retard à 17 jours de l’élection 

Donald Trump a multiplié les déplacements samedi à travers le pays. Floride, Georgie, Michigan, Wisconsin etc. Les meetings ont été nombreux nombreux, les attaques à l’égard de son adversaire, le candidat démocrate Joe Biden, aussi. Il a par exemple déclaré que les démocrates voulaient « détruire les valeurs américaines » au cours d’un meeting dans le Michigan. Depuis le 12 octobre, Donald Trump a enchaîné les meetings aux États-Unis alors qu’au début du mois, il avait été testé positif au Covid-19. Pourtant, aujourd’hui encore il semble minimiser les conséquences de cette pandémie. Les deux candidats se sont notamment exprimés cette semaine sur deux chaînes différentes à propos du Covid-19, se critiquant sur la gestion de la crise sanitaire. 

À lire – Présidentielle américaine : Joe Biden en tête dans les sondages, Donald Trump enchaîne les meetings (franceinfo)

  • Japon: Le gouvernement japonais veut rejeter à la mer des eaux contaminées de la centrale Fukushima, faute de stockage.

Malgré une forte opposition locale, cette décision doit prochainement être officialisée par le gouvernement. Si le Japon n’aurait pour l’heure pas décidé du plan à suivre ou du moment, le gouvernement devrait acter d’une solution de rejet en mer d’ici la fin du mois du mois d’octobre mais l’opération ne devrait pas démarrer avant 2022. Les pêcheurs notamment s’inquiètent de cette annonce car l’eau contient du tritium, qui peut être toxique pour l’homme. 

À voir – Le Japon prêt à rejeter dans l’océan les eaux contaminées de la centrale Fukushima (Le Monde – réservé aux abonnés)

Marseille

  • La chambre régionale des comptes publie un rapport critique sur l’efficacité de la nouvelle Métropole d’Aix-Marseille

Publié jeudi, le document lui reproche de « favoriser l’agglomération des stratégies locales anciennes ». Et c’est en fait toute la gestion financière de la Métropole qui est jugée déséquilibrée. Deux enquêtes nationales de la Cour des comptes ont été menées et ce rapport s’inscrit dans le cadre de ces investigations. 

À lire – La chambre régionale des comptes critique le fonctionnement de la métropole Aix-Marseille (20 Minutes)

  • Ligue 1 : l’OM s’impose 3-1 face à Bordeaux samedi soir

Ce succès intervient après quatre matchs sans victoire. L’équipe se prépare désormais pour son prochain match en Ligue des champions contre l’Olympiakos. 

À lire – Ligue 1 : Marseille redoute à la victoire avant l’Europe (Le Monde)

  • Axa condamné à indemniser deux restaurants du Vieux-Port de Marseille

L’assureur avait refusé d’indemniser les pertes d’exploitation de ces restaurants dues au confinement. Jeudi le tribunal de Commerce a tranché. Axa devra donc couvrir les pertes financières des deux établissements. 

À lire – Axa condamné à indemniser les pertes financières provoquées par le confinement des restaurateurs marseillais (France 3 PACA)


Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube