LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

#13 – Le Brief du 10 au 17 janvier

9 min read
Partager :

France

  • Deux ministres accusés, dans des affaires différentes, de prise illégale d’intérêts

La Cour de justice de la République, chargée de juger les membres du gouvernement pour des actes commis dans l’exercice de leurs fonctions, a ouvert mercredi 13 janvier une information judiciaire contre le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, pour prise illégale d’intérêts. Il aurait demandé en septembre une enquête administrative sur trois magistrats du parquet national financier (PNF). Le même jour et dans une toute autre affaire, c’est aussi le ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu, qui a été concerné par l’ouverture d’une enquête préliminaire pour « prise illégale d’intérêts » concernant la période pendant laquelle il présidait le conseil départemental de l’Eure, de 2015 à 2017.

  • “L’Affaire du siècle” enfin au tribunal 

L’audience liée au recours déposé en mars 2019 contre l’État français par quatre ONG pour « inaction climatique » a débuté jeudi 14 janvier devant le tribunal administratif de Paris. 2,3 millions de personnes avaient signé la pétition lancée par les ONG (Notre Affaire à tous, la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme, Greenpeace France et Oxfam France) exigeant que l’État respecte ses engagements climatiques. Lors de l’audience de « L’Affaire du siècle » ce jeudi, la rapporteure publique, Amélie Fort-Besnard, a reconnu devant le tribunal administratif de Paris une « carence de l’État » en matière de lutte contre le changement climatique.

À lire – Affaire du siècle : le tribunal est invité à condamner l’État pour « carence fautive » (Reporterre)

  • Couvre-feu à 18h sur l’ensemble du territoire

Ses annonces étaient très largement attendues. Le Premier ministre, Jean Castex, a déclaré jeudi 14 janvier la généralisation du couvre-feu à 18h sur l’ensemble du territoire métropolitain à compter de ce jour et « pour au moins deux semaines ». Lors de ce discours, la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a quant à elle annoncé la reprise de l’enseignement en travaux dirigés (TD) en demi-groupe dans les universités pour les étudiants de première année à compter du 25 janvier, pour « permettre aux étudiants de renouer le contact » avec les enseignants.

Toutes les annonces sont à lire ici.

  • Hausse de la mortalité de 9% par rapport à 2019

La France a enregistré, pour l’année 2020, 667 400 décès toutes causes confondues, soit 9 % de plus ( 53.900 morts supplémentaires) qu’en 2018 ou 2019, selon une première estimation publiée vendredi 15 janvier par l’institut national de statistiques Insee. La surmortalité, provoquée principalement par l’épidémie de Covid-19 et dans une moindre mesure par un épisode caniculaire en août, a été très nette de mi-mars à fin avril et de mi-octobre à la fin de l’année.

  • Covid-19 : une campagne de vaccination “progressive”, 70.000 morts en France

Le Premier ministre français Jean Castex a souhaité samedi une campagne « progressive » de vaccination contre le Covid-19 « dans le calme et dans l’ordre », alors que la France a franchi la barre des 70.000 morts depuis le début de la pandémie. Un total de 390 000 personnes ont été vaccinées à ce jour dans le pays, et un million de rendez-vous de vaccination ont été pris. 

Dès lundi 18 janvier, ce sont les plus de 75 ans et les patients  atteints d’une pathologie à haut risque qui pourront se faire vacciner. 200 millions de doses de vaccin ont été commandées par la France.

International

  • États-Unis : Donald Trump visé par une deuxième procédure de destitution

La Chambre des représentants des États-Unis, qui est à majorité démocrate, a lancé lundi 11 janvier une seconde procédure de destitution à l’encontre du président des Etats-Unis, Donald Trump, pour « incitation à l’insurrection » contre les institutions du pays. C’est la seule fois dans l’histoire de ce pays qu’un président est soumis à deux procédures au cours de son mandat. Mercredi, les élus ont voté à 232 voix contre 197 la mise en accusation du président. Avant cela, en début de semaine, ils appelaient également le vice-président, Mike Pence, à invoquer le 25e amendement de la Constitution. Cet amendement permet de révoquer un président jugé inapte et que l’intérim soit assurée par le vice-président, mais Mike Pence avait rejeté leur demande.

  • Lisa Montgomery, première femme exécutée aux Etats-Unis depuis 1953

Les Etats-Unis ont procédé mercredi à la première exécution fédérale d’une femme en près de 70 ans. Lisa Montgomery, 52 ans, est morte par injection létale après le feu vert de la Cour suprême des Etats-Unis. En 2004, Lisa Montgomery avait tué une femme enceinte de huit mois afin de lui voler son foetus. Les dernières exécutions fédérales de femmes dans le pays remontent à 1953, celles de Bonnie Brown Heady pour enlèvement et meurtre et d’Ethel Rosenberg de la même année pour espionnage.

À lire – Lisa Montgomery: Looking for answers in the life of a killer (BBC)

  • L’OMS enquête en Chine les origines du Coronavirus

Une équipe d’experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est arrivée jeudi 14 janvier en Chine pour enquêter sur les origines du virus responsable de la pandémie de Covid-19. La visite est ultra-sensible pour le pouvoir chinois qui cherche à écarter toute responsabilité dans l’épidémie démarrée il y a un an dans la métropole de Wuhan.

Le même jour, le ministère chinois de la Santé a annoncé un cas de décès dû au coronavirus dans le pays. Une première depuis mai 2020. Il s’est produit dans la province du Hebei, où des mesures de confinement ont été décidées dans trois villes depuis la semaine dernière.

  • 2 millions de morts du Covid-19 dans le monde 

Vendredi 15 janvier, le seuil de deux millions de morts recensés dans le monde a été franchi, un an quasiment jour pour jour après le début de l’épidémie. Au total, 2 000 066 décès ont été recensés, pour 93 321 070 cas de contamination déclarés, selon un comptage de l’AFP arrêté à 19h25 vendredi. Ce bilan, qui intervient dans un contexte d’inquiétude croissant face à l’émergence de nouveaux variants du coronavirus, est une estimation minimale du nombre de décès, basée sur les bilans quotidiens fournis par les autorités.

À lire – Covid-19 : l’épidémie a déjà fait plus de deux millions de morts dans le monde (Le Parisien)

  • Indonésie : au moins 81 morts après un fort séisme sur l’île de Célèbes

Un fort séisme de magnitude 6,2 sur l’échelle de Richter a frappé l’île de Célèbes, vendredi 15 janvier. Dimanche soir, le bilan était d’au moins 81 morts. Plusieurs bâtiments situés dans la ville de Mamuju, dont un hôpital, se sont effondrés selon les autorités. L’épicentre du séisme a été localisé à 36 km au sud de la Mamuju, à une profondeur de 18 km, a précisé l’Institut américain de géophysique. La veille, des secousses s’étaient déjà faites ressentir. La région est régulièrement frappée par des séismes. En 2004, un séisme dévastateur de magnitude 9,1 avait frappé au large des côtes de Sumatra, entraînant un tsunami qui avait tué 220 000 personnes dans la région, dont environ 170 000 en Indonésie.

Marseille

  • Fin de partie dans le procès des racketteurs à Marseille

Cinq prévenus qui se présentaient comme des proches des frères Campanella, figures du grand banditisme marseillais, ont été condamnés ce mercredi 13 janvier par le tribunal correctionnel de Marseille. Ils sont écroués pour avoir racketté des restaurants entre février et novembre 2018 à Marseille, Aubagne et Saint-Tropez dans le Var. Le tribunal a prononcé des peines allant de huit mois à cinq ans de prison ferme. Néanmoins, les cinq prévenus ont été relaxés du chef d’accusation d’association de malfaiteurs.

  • Mercato d’hiver : l’OM fait son marché

Mardi 12 janvier, l’Olympique de Marseille a accueilli Pol Lirola, latéral droit espagnol prêté par la Fiorentina pour 6 mois. Il s’agit de la première recrue de l’équipe pour le mercato d’hiver. Une arrivée qui satisfait les supporters, après un premier match “à la hauteur” face au PSG lors du trophée des champions. Et l’arrivée du jeune joueur espagnol de 24 ans ne devrait pas être la seule puisque l’entraîneur de l’OM, André Villas-Boas a reconnu cette semaine être en “négociations avec Naples” concernant le joueur Arkadiusz Milik. Selon une source proche de Naples, dimanche 17 janvier, un accord serait en passe d’être trouvé et l’attaquant polonais de 26 ans pourrait arriver à Marseille pour un prêt de 18 mois avec option d’achat.

  • Double défaite pour l’OM

Le Trophée des champions, disputé à Lens, a débouché sur une soirée sans saveur pour l’OM ce mercredi 13 janvier au soir après une nouvelle défaite face au PSG. Malgré un joli but de Dimitri Payet sur une action de Florian Thauvin à la 89e minute, l’OM s’est incliné 2 à 1. Et la défaite contre le PSG n’arrive pas seule, puisque l’Olympique de Marseille a ensuite perdu, en L1, ce samedi 16 janvier, face à Nîmes : 2-1. Avec cette défaite, l’OM a presque dit adieu à son objectif de podium dans cette compétition.

  • La Biennale Internationale des arts du cirque renonce au grand public

La 4ème édition de la BIAC qui devait se tenir à Marseille du 21 janvier au 21 février 2021 a finalement été contrainte de revoir son fonctionnement ce jeudi 14 janvier, « crise sanitaire oblige ». Ainsi, elle reporte ou annule les spectacles destinés au grand public. Soixante-huit spectacles étaient prévus, dont 29 créations, par une soixantaine de compagnies, dont une douzaine de l’étranger. Elle pourra tout de même accueillir des professionnels lors des « Rencontres Professionnelles » au cours du mois de février.  Les organisateurs laissent cependant entrouverte la possibilité d’organiser certains spectacles en public « si les contraintes sanitaires le permettent et si notamment les lieux culturels sont autorisés à rouvrir ».

  • Marseille : à La Busserine, des habitants mobilisés pour dire stop à la violence

La blessure par balles d’un jeune du quartier après un match de foot caritatif il y a deux semaines aura servi d’électrochoc. Quelque 150 habitants de La Busserine à Marseille se sont rassemblés samedi pour dire « stop à la violence ». A l’initiative de plusieurs associations, l’objectif était de demander plus de moyens pour lutter contre l’insécurité, dans un quartier touché par le trafic de drogues. Devant les grilles du stade, les manifestants ont brandi symboliquement au-dessus de leur tête des feuilles de papier blanc dessinant les mots « stop violence ».

Auteur·trice

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube