LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Trouver escarpin à son pied

3 min read

Escarpin à talon aiguille noir verni. ©Samuel Azemard

Partager :

Accessoire incontournable des défilés de mode, aux pieds de femmes mais pas seulement, l’escarpin reste une paire de chaussures privilégiée lorsqu’on vise l’élégance. Cet objet de l’empowerment féminin est-il en train de s’affranchir des codes du genre ?

Usée par un spectacle d’une heure et demie, une paire de souliers particuliers surplombe la loge de la drag Queen marseillaise Adriana. Des courbes arrondies avec sous leur surface un talon des plus aiguisés. Un rouge vernis toujours aussi étincelant malgré les années. Pour l’artiste, cette paire de chaussures révèle toute la féminité qu’il y a en elle. Qu’elle soit haute, basse, de couleurs vives ou sobres, la paire de talons se démarque par sa forme et son originalité. 

Appelé également « décolleté » car il dévoile le cou-de-pied, l’objectif premier du talon, qu’il soit aiguille ou non, est de surélever la personne qui le porte. L’homme à la célèbre semelle rouge, Christian Louboutin, va encore plus loin dans la définition et sacralise même l’escarpin : « Une chaussure n’est pas seulement un dessin, mais c’est une partie de votre langage corporel, la façon dont vous marchez » analyse-t-il.

L’escarpin : outil de force et raffinement 

Marqueur visuel semble t-il de l’élégance féminine, la chaussure à talons traverse les générations. Catherine de Médicis est considérée comme la pionnière de cette tendance en France. Lors de son mariage avec le Duc d’Orléans en 1533, la reine avait alors décidé de déambuler avec des escarpins florentins. Les talons n’ont cessé par la suite d’être les souliers de prédilection des femmes aux grandes ambitions. 

D’ailleurs, selon une étude révélée par le site The Fast Company en 2018, plus une femme gagne de l’argent plus elle est amenée à porter des escarpins. Doit-on comprendre que cette paire de chaussures en particulier devient un réel accessoire d’empowerment, où hauteur du talon signifie aussi bien réussite qu’élancement ? 

Les hommes s’y remettent aussi 

Selon Mark Bryan, la réponse est plus complexe. L’escarpin permet également aux hommes de se sentir puissants. L’ingénieur américain de 61 ans et grand-père de quatre petits enfants décide de casser les codes hétéronormés. Le sexagénaire porte quotidiennement jupes et escarpins. « Je suis juste un mec hétéro, marié, qui adore les Porsche, les belles femmes et inclure des talons et des jupes dans mon vestiaire quotidien ». À travers son compte Instagram, Mark Bryan explique que les vêtements et les chaussures ne devraient pas avoir de genre, mais simplement permettre d’être « élégant ». Un message que portent des célébrités à l’instar d’Harry Styles, Jared Leto, ou encore Xavier Dolan. Ces hommes osent chausser les talons sur de nombreux tapis rouges, renouant avec les moeurs esthétiques du XVIIe siècle.

Depuis toujours le talon est un accessoire de mode tant pour les hommes que pour les femmes. Louis XIV avait des chaussures perchées jusqu’à 12 centimètres de hauteur. Une tradition qui se perd sous l’Empire, mais qui semble refaire son grand retour depuis les années 2010. D’abord sur les podiums et chez les artistes, Monsieur tout-le-Monde suivra-t-il ? L’incroyable talon de l’escarpin n’a pas dit son dernier mot. 


Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube