LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Attentat à Conflans : L’imam controversé de la mosquée de Pantin se retire

2 min read

La mosquée controversée de Pantin, fermée administrativement pour six mois. (Crédit : Kiran Ridlay / Getty Images via AFP)

Partager :

PROCÉDURE – Ibrahim Doucouré est accusé par les autorités d’être impliqué dans la mouvance islamiste. Il a décidé de se mettre en retrait. 

C’est dans un message publié sur Facebook que l’imam de Pantin, Ibrahim Doucouré, a expliqué sa décision. « Soucieux de l’intérêt des fidèles et de la pérennité de la mosquée, j’ai décidé ce jour de me mettre en retrait de mes activités« , a-t-il écrit. Cette mosquée est dans le viseur des autorités après l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine. Il est reproché au responsable du lieu de culte d’avoir partagé la vidéo d’un parent d’élève de 4e du collège du Bois d’Aulne qui s’indignait du cours sur la liberté d’expression dispensé par Samuel Paty.

En conséquence, le préfet de Seine-Saint-Denis a prononcé un arrêté qui impose la fermeture de la mosquée pour une durée de six mois. Cette décision s’appuie également sur « les liens avec le salafisme » qu’entretient la mosquée ainsi que sa fréquentation par des « personnes impliquées dans la mouvance djihadistes« . L’imam Ibrahim Doucouré a réfuté les reproches adressés à la mosquée fréquentée par 1 300 fidèles. Il préfère néanmoins « favoriser l’apaisement« . Ce lundi après-midi, le tribunal administratif de Montreuil doit examiner le recours déposé par la Fédération musulmane de Pantin, opposée à cette fermeture.

Auteur·trice

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube