LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Qui est Amy Coney Barrett, la juge choisie par Donald Trump pour siéger à la Cour Suprême ?

3 min read

Amy Coney Barrett Crédit photo Olivier Doulery AFP

Partager :

PORTRAIT Très appréciée des conservateurs, la juge fédérale américaine devrait voir sa nomination à la Cour Suprême confirmée aujourd’hui.

  • Le Sénat devrait confirmer aujourd’hui l’entrée d’Amy Coney Barrett au sein de la plus haute institution judiciaire des Etats-Unis.
  • Fervente catholique, la magistrate de 48 ans est très appréciée du milieu conservateur, notamment pour sa vision du droit et de la Constitution américaine.
  • Elle devrait remplacer Ruth Bader Ginsburg, ancienne doyenne de la Cour Suprême et icône de la lutte progressiste et féministe, qui est morte le 18 septembre dernier à l’âge de 87 ans.

Donald Trump l’a scandé le 25 septembre dernier: “Nous allons annoncer quelqu’un de fantastique”. Ce quelqu’un, c’est Amy Coney Barrett, magistrate de 48 ans originaire de La Nouvelle-Orléans (Louisiane), dans le Sud conservateur du pays. Amy Coney Barret est une fervente catholique, mère de sept enfants et elle même issue d’une famille nombreuse. Elle est très bien perçue par la droite religieuse, d’abord pour ses valeurs personnelles, mais aussi pour sa vision du droit et certaines de ses idées politiques.

Contre l’avortement mais favorable au port d’armes 

La magistrate est connue depuis un moment pour ses positions anti-avortement. Lorsqu’elle donnait des cours à l’université, Amy Coney Barret faisait par exemple partie du groupe Faculty for Life, une organisation opposée à l’IVG (Interruption Volontaire de Grossesse). Si la magistrate a déclaré que ses convictions personnelles n’interféraient pas dans son interprétation du droit, Reuters souligne tout de même que certains de ses votes passés allaient parfois dans le sens de ses convictions. La magistrate est aussi favorable au port d’armes. Dans cette optique, elle a par exemple contesté une loi qui interdit l’acquisition des armes à feu pour les personnes ayant commis des crimes.

Une nomination décriée par les démocrates

Si sa nomination est confirmée, elle deviendra l’une des femmes les plus puissantes des Etats-Unis, ancrant davantage la Cour Suprême dans le camp conservateur. Ils disposeront alors de six juges sur neuf. Dénoncée par les démocrates, cette nomination intervient en plein milieu de la campagne pour les élections américaines le 3 novembre prochain. L’arrivée d’Amy Coney Barret pourrait jouer un rôle décisif sur la politique américaine des prochaines années, d’abord car il s’agit d’une nomination à vie. Aussi, car l’institution a pour rôle de trancher certains débats de société cruciaux, notamment sur le port d’armes et le droit à l’avortement.Certains de ces propos rebutent les démocrates, notamment certaines déclarations de la juriste devant son audition au Sénat. Elle a alors déclaré qu’une « carrière légale » était « un moyen au service d’une cause »: celle de « Construire le Royame de Dieu ». Si elle accède à la Cour suprême, Amy Coney Barrett sera aux antipodes de sa prédécesseure Ruth Bader Ginsburg: l’icône progressiste et féministe s’est éteinte des suites d’un cancer en septembre dernier.

Auteur·trice

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube