LE 13 INFORMÉ

À LA PÊCHE AUX INFOS

Coronavirus : le Conseil scientifique craint « plusieurs vagues successives »

2 min read

Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique et Olivier Véran, ministre de la Santé. Crédits : LUDOVIC MARIN / AFP

Partager :

CORONAVIRUS – Dans son dernier avis publié ce week-end sur le site du gouvernement, le Conseil scientifique a fait part de ses inquiétudes sur la recrudescence de l’épidémie de Covid-19. 

La deuxième vague d’épidémie que traverse actuellement la France et l’Europe ne sera sans doute pas la dernière. Dans son rapport du 26 octobre, publié ce week-end, le Conseil scientifique a voulu alerter sur la durée de la crise sanitaire. « Il est très difficile de prévoir combien de temps va durer la deuxième vague, car cela dépend du virus lui-même, de son environnement climatique, des mesures qui vont être prises pour limiter la circulation du virus, de leur acceptation et donc de leur impact », a-t-il averti.

Le reconfinement, premier pas pour endiguer l’épidémie

« On observe depuis une dizaine de jours une accélération importante du nombre de nouveaux cas journaliers, de type quasi exponentielle autour de 50 000 cas diagnostiqués, correspondant probablement à 80 000 – 100 000 infections réelles par jour », peut-on lire dans l’introduction du rapport. A noter cependant que cet avis a été écrit deux jours avant le reconfinement, une mesure que conseillait le Conseil scientifique pour endiguer l’épidémie. Le gouvernement se donne deux semaines pour observer les premiers résultats.

Mais pour gérer la possibilité de plusieurs vagues successives, il va falloir étudier toutes les stratégies possibles, selon l’instance. « Est-ce possible sur le long terme ? Les Français accepteront-ils une telle stratégie, est-ce viable économiquement ? Les questions sont posées et n’ont pas de réponses à ce jour », a toutefois souligné le Conseil scientifique présidé par le Pr Jean-François Delfraissy.

Auteur·trice

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Facebook
Twitter
YouTube